La Société Foire Internationale de Gabes organise du 13 au 22 Avril 2018, le salon de Meuble & d'ameublement.

TelecomeTelecomeTelecomeTelecomeTelecome
Savoir faire
  1. Salons 2018
  2. Foire Internationale de Gabès
  3. Historique

Situation géographique :
Gabès est située au sud de la Tunisie, sur la côte méditerranéenne, à 400 km de la Capitale Tunis, 125 km de Tataouine et 100 km de Djerba. C'est la plus grande ville du sud tunisien après Sfax. Elle compte 383.000 habitants. Sa population active est répartie entre trois secteurs : agriculture (dattes, grenades et henné) et pêche (thon), artisanat (tapis d'Oudref) et industries chimiques.

Histoire :
Gabès fut un comptoir phénicien avant de devenir une colonie romaine à partir du IIe siècle avant J-C. Elle a connu une période de prospérité à l'époque byzantine. Puis elle tomba sous le règne du roi Numide Massinissa. Elle devint musulmane au VIIe avec l'arrivée des arabes.
En 1881 la Tunisie devient un protectorat et Gabès, au vu de sa position stratégique, devient une importante garnison militaire.
En 1943 Gabès connut des moments tragiques suite aux combats acharnés entre les forces alliés et l'armée de Rommel. Elle fut quasiment détruite. Sa reconstruction a commencé à la fin de la guerre. Aujourd'hui Gabès est une ville rayonnante et bien animée. Elle compte des dizaines d'écoles et lycées, une grande école d'ingénieurs (ENIG) et un aéroport international Gabès-Matmata.

Economie :
La ville abrite une activité économique diversifiée. Constituant le quatrième port de commerce du pays (en termes de trafic et de chiffre d'affaires), elle abrite un important secteur industriel, qui est notamment spécialisé dans l'industrie chimique avec la présence d'une importante usine de traitement du phosphate située dans une zone industrialo-portuaire partagée avec la ville de Ghannouch, mais qui abrite aussi une infrastructure d'exploitation pétrolièreoff-shore et pétrochimique.
Port de pêche spécialisée dans la pêche au thon, Gabès abrite également sa propre conserverie. Par ailleurs, sa palmeraie de 300 000 palmiers-dattiers s'étend dans un ensemble d'une dizaine d'oasis (Oudref, Métouia, Ghannouch, Bou Chemma, Chenini, Teboulbou et Kettana) orienté sur un axe nord-sud le long du littoral compris entre l'oued Akarit (au nord) et l'oued El Ferd (au sud). L'importante récolte des grenades dans ces oasis a souvent fait le lien entre Gabès et les grenades (Grenades de Gabès).

Le tourisme est en développement dans cette ville qui est aussi le seul oasis côtier au monde. Même si le manque d'investissement ainsi que l'implantation de l'industrie chimique dans la région ont écarté l'opportunité de créer une véritable industrie touristique sur le littoral, une politique a été mise en place afin de déménager les industries vers la Skhira, de nettoyer le golfe de Gabès suivant les recommandations des associations internationales telles que Greenpeace, d'aménager un aéroport international ainsi que de petits hôtels pour les touristes en transit entre le nord et le sud de la Tunisie.

Potentialités naturelles :

  • Une superficie agricole utile de 597 000 ha.
  • Des ressources en eaux importantes (profondes, superficielles, et de ruissellement) avec des ressources potentielles estimées à 217 millions de m3 et dont 144 millions de m3 exploitées.
  • Un littoral de 80 Km et des sites favorables pour l'aquaculture et tourisme.
  • Des sites naturelles diversifiées et attrayant et un patrimoine culturel et historique distingué très favorables à l'exploration touristique.
  • Des substances utiles diverses susceptibles d'être valorisées (Bentonite, argile).
  • Des produits artisanaux très diversifiés.